Un tel projet exige une grande préparation. C’est complètement différent que d’organiser un voyage “sac à dos”, où une fois le sac prêt et les billets d’avion acheté on peut plus facilement improviser. Il en est de même pour les visas, il est souvent plus simple d’obtenir un visa d’arrivée à l’aéroport plutôt qu’à une frontière terrestre.
 

Le travail

Eh oui le travail c’est important c’est quand même grâce à lui qu’on peut partir. Nous avons tous les deux un CDI, que l’on aimerait bien garder pour le retour. Une solution simple existe, le congé sabbatique, d’une durée maximale de 11 mois. Accepté par nos deux employeurs, cette “pause” du contrat de travail nous permet de reprendre nos emplois dans les mêmes conditions à notre retour.

Le véhicule

La première étape pour nous a été de définir le type de véhicule à acheter. Au départ nous partions sur deux critères de sélection : la fiabilité et l’espace. Il nous fallait un espace assez grand pour pouvoir éventuellement y vivre, les climats que nous allons traverser n’étant pas forcément toujours clément contrairement à notre aventure australienne. Nous avons donc commencé à chercher un van,
Puis est apparu un autre critère, celui de pouvoir passer à peu prêt partout, de ne pas devoir se limiter si la piste / route est en trop mauvais état. Ce qui nous orientait plus vers un véhicule tout-terrain. Les vans tout terrain étant soit trop cher, soit français (et donc pièces introuvables dans ces contrées), ou tout simplement trop rares, nous nous sommes dirigés vers 4×4 plus classique. Tant pis pour l’espace !
 
On sait quel type de véhicule on veut, reste à trouver la marque. Un Toyota Land Cruiser s’impose vite comme le véhicule idéal, la marque est réputée très fiable et surtout elle existe partout dans le monde. Pour le choix du modèle c’est plus compliqué, il existe une trentaine de versions différentes. Nous avons finalement trouvé un KZJ95 de 2000 avec 280 000 km au compteur. Pas autant surcôté que d’autres modèles, pas bourré d’électronique, et réparable par les mécanos du monde entier, parfait pour nous !
 

Dernière étape et pas des moindres, l’aménagement. Oui ce véhicule sera notre moyen de transport, mais il sera aussi notre maison, cuisine, salle de bain, notre lieu de vie pour ces 11 prochains mois.
Nous avons confié cet aspect à un professionnel : Aménagement 4×4, à Parnans dans la Drôme. Olivier nous a réalisé un aménagement sur mesure comprenant de nombreux rangements, avec l’espace lit sur le dessus.
Pour ce qui est des rideaux, c’est du fait maison, découpés dans des tapis de sol et fixé sur les vitres à l’aide de ventouses ou aimants.

Il ne reste plus que l’aménagement extérieur : une galerie sur le toit avec un auvent pour les jours de pluie, une deuxième roue de secours pour le jour de malchance, des jerricans pour aller plus loin et un coffre de toit gracieusement prêté par les parents de Leslie pour ranger tout ce qui ne passe pas à l’intérieur !

 

Les Visas

Pour les visas, déjà premier bon point pour nous : nous sommes Français ! Nous avons la chance d’avoir un passeport européen qui nous ouvre les portes de beaucoup de pays, ou qui rend les démarches pour les visas moins compliquées. Mais certains pays sont un peu plus casse-tête que d’autres.
 
Turquie : pas de problème, possibilité de rester 3 mois.
Iran : un visa à l’arrivée existe mais seulement à l’aéroport de Téhéran. Nous sommes passé par une agence pour avoir un numéro d’invitation puis aller-retour à l’ambassade d’Iran à Paris, nous recevons le précieux sésame 5 jours plus tard.
Turkménistan : le visa touriste est hors de prix et plein de tracasseries bureaucratiques. Nous allons donc opter pour un visa de transit de 5 jours entre l’Iran et l’Ouzbékistan. La demande sera faite à Téhéran puisque nous aurons besoin de connaître nos dates exactes. Il y aurait un taux de refus de 50%… Affaire à suivre !
Ouzbékistan : plus de visa nécessaire depuis octobre 2018.
Tadjikistan : visa électronique, démarches à faire 3-4 jours avant l’arrivée.
Kirghizistan : pas de visa nécessaire.
Kazakhstan : pas de visa nécessaire.
Russie : il existerait un visa de transit d’une durée allant jusqu’à 10 jours (ou 500km / j) mais c’est assez flou !
Géorgie / Arménie : pas de visa nécessaire.
 
 

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
Diaz Alainratajczak michel et pascaledeclemy lionelA&MAntoine Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Diaz Alain
Invité
Diaz Alain

Bon voyage à vous deux . Bon choix de véhicule . Profitez de voyager , tant qu’ on peut le faire . Tant de pays se ferment aux voyageurs !

ratajczak michel et pascale
Invité
ratajczak michel et pascale

Merci !!!!super sympa de nous tenir au courant de vos pérégrinations de voyages !!! l’aménagement du toyota semble parfait et sommes heureux d’avoir contribuer un petit peu à ce périple d’aventuriers !!! nous faisons grâce à vous un bout de voyage en contrées inconnues !!!soyez prudents !! bonne route à… Lire la suite »

declemy lionel
Invité
declemy lionel

ok on a réussis

A&M
Invité
A&M

Enjoy…on a hâte de suivre vos étapes et surtout l’onglet Anecdotes ! Amusez-vous bien, profitez, rêvez enfin vous le savez … !

Antoine
Invité
Antoine

Être le premier à commenter c’est comme une inauguration, alors je vais être aussi rapide qu’un ruban que l’on coupe ou qu’une bouteille de champagne baptisant un bateau… bon voyage !!!!