De la mer d’Aral à Samarcande

De la mer d’Aral à Samarcande

 

Après un court passage au Turkménistan, l’entrée en Ouzbékistan se fait sans encombre et sans paiement à la frontière.

 

A la première ville, Nukus, nous nous chargeons des habituelles formalités que nous devons faire en rentrant dans un nouveau pays : achat d’une carte sim pour que vous puissiez suivre ce formidable blog, et changement de monnaie.

 

Il n’y a pas grand chose à faire dans cette ville, nous prenons vite la route et passons la nuit dans un très joli endroit près d’une rivière, où l’on rencontrera un couple de lituaniens (Agatha et Edgar) et un français (Jean).

 

Le lendemain, nous nous arrêtons à Moynaq. Si nous étions arrivés 50 ans plus tôt, nous aurions pu voir la mer directement depuis la ville, mais au lieu de ça, il y a un cimetière de bateaux.

Pour rejoindre les rives de la mer, il nous faut 4h de piste difficile.

Dans le fond de l'ancienne mer d'Aral
4h de piste ça salit !

 

Depuis le plateau d’Oust-Ourt nous avons une belle vue, mais la beauté du paysage masque une tragédie écologique. Les fleuves, qui alimentent la mer, ont été détournés pour alimenter les champs de coton. La surface a diminuée de 90%, il n’y a presque plus de poissons et la salinité a augmentée pour atteindre un niveau comparable à celui de la mer Morte…

 

Après un nouvel arrêt à Nukus pour réparer la galerie, qui recommence à faire des siennes, nous attaquons ensuite une véritable étape de la route de la Soie : la ville de Khiva. La vieille ville, Itchan-Qala, est fortifiée, très bien conservée et comporte de nombreux bâtiments classés. La vue depuis les remparts y est également superbe.

Depuis le minaret Islam-Khodja
Depuis les remparts
Le Mausolée Mahmud
Minaret Kalta Minor
Minaret Islam-Khodja

 

Le palais Tosh-Hovli, un labyrinthe qui nous permet d’admirer des céramiques bleus, des colonnes sculptées et un plafond rouge-orangé, construit entre 1832 et 1841 (pour la petite histoire, le premier architecte n’a pas tenu le délai de deux ans, il s’est fait exécuté).

 

Nous dormons le soir sur le parking d’un hôtel, où pour 7€ chacun nous pouvons avoir accès à la douche, aux toilettes et un petit déjeuner très copieux. Mais, fait assez remarquable, ce soir il y a en tout 6 véhicules de voyageurs devant cet hôtel ! On y retrouve Jean, et le couple de lettoniens, et également 4 couples de retraités français qui font route vers la Mongolie. Ils invitent d’ailleurs tout le monde pour l’apéro (ils ne rigolent pas, ils ont emmené avec eux du Ricard, du vin français et même des biscuits apéritifs!) et nous les accompagnons au restaurant voisin.

Nos jeunes retraités ont des 4×4 avec des cellules amménagées, qui laissent le luxe d’avoir une vraie cuisine, une vraie douche, et des toilettes ! Ca nous laisse à réfléchir pour une prochaine fois.

 

On refait un cours passage le lendemain, dans la ville, pour profiter de la relative fraîcheur, et on part faire une boucle dans les forts aux alentours, construits entre le IIIème et le VIIème siècle. Soyons honnête, c’était pas la visite la plus folle de notre vie, on a surtout vu des ruines.

Arrêt dans le désert du Kyzylkoum avant de rejoindre Boukhara

 

Nous nous rattrapons de cette légère déception avec Boukhara, une autre ville classée à l’Unesco. C’était une étape incontournable de la route de la soie, et de nombreux vestiges y sont encore présents. L’architecture est superbe, la ville est très touristique, peut être plus encore que Khiva.

Nous retrouvons de nouveau Jean et passons la soirée en sa compagnie.
Le lieu le plus attractif de la ville est Po-i-Kalon, qui comporte la mosquée Kalon, pouvant accueillir 10 000 fidèles, le minaret Kalon, haut de 48 mètres, et la madrasa (école coranique) Mir-i Arab, encore ouverte aux étudiants.

Madrasa Mir-i-Arab
Minaret et mosquée Kalon

 

Au petit matin, nous marchons jusque Tchor Minor, qui comporte 4 tours (ce ne sont pas des minarets, et la mosquée Bolo-Haouz

Mosquée Bolo-Haouz
Tchor Minor

 

Désireux de voir autre chose que des villes touristiques, nous n’allons pas tout de suite à Samarcande mais faisont un détour par le nord.

 

On s’installe près d’un lac où la baignade s’avère très rafraîchissante. On sort le auvent, histoire d’avoir un peu d’ombre, et le vent se lève d’un coup et le retourne complètement. C’est la casse et cette fois ça n’est pas réparable ! On décide donc de s’en séparer, en effet, la galerie sera soulagée de ce poids en moins. On quitte finalement le lac car on se fait assaillir par les mouches, et on passe la nuit avec 3 allemands qui voyagent à vélo (quel courage!).

 

Nous prenons la route des monts Nourataou et bivouaquons près de Sentyab, au bord de la rivière, un village pommé où nous allons passer 2 jours tranquille.

Pour nous, rivière = lessive !

 

Enfin, pas si tranquille ! On attaque une randonnée pour nous baigner dans un lac de montagne un peu plus haut. Après 9km de marche assez dure (3h de montée!) on y arrive enfin et le lac est entouré de moutons et de quelques chevaux sauvages.

 

Finalement, au bord du lac, il y a du vent, il fait froid (et nous sommes partis en shorts/tee-shirts). Il y a également un russe et deux tadjikes arrivés là avec leur vieux fourgon 4×4 de l’ex-URSS (on se demande encore par où ils sont passés pour monter jusqu’au lac), qui nous offre de quoi nous réchauffer : un polaire et un plaid pour Leslie et une couverture pour Jérôme, le thé, les biscuits, et bien sur, la vodka !

 

L’un deux, Sacha, capture des animaux pour des terrariums, et/ou pour les étudier, on a pas trop compris.

 

On resterai bien un peu plus avec eux, mais il nous reste le chemin du retour à faire, on les quitte alors que le vent continue de souffler. On arrive lessivés à notre voiture, et on ne fait pas long feu avant d’aller se coucher.

 

 

Voilà qui résume nos 10 premiers jours en Ouzbékistan. Nous sommes actuellement à Samarcande, l’une des plus jolies villes d’Ouzbékistan.. .à suivre !

 

4
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
ClémentBajartregine bajartMaxime Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Clément
Invité
Clément

Ça y est je viens de me mettre à jour de vos aventures sur la nomadie ! Ça fait plaisir de vous suivre ! Vous n’avez pas jeté une pièce dans le gouffre de l’enfer ? Ça porte peut être bonheur comme dans une fontaine ? Le 4×4 semble avoir… Lire la suite »

regine bajart
Invité
regine bajart

coucou Leslie et Jerôme que de paysages variés, qui semblent même un peu hostiles, puis des paysages tout doux avec une rivière, c’est le bonheur les pépés sont adorables. il doit avoir des moments assez cocasses. vous partagez des moments de bonheurs avec les populations que vous rencontrées, vous allez… Lire la suite »

Bajart
Invité
Bajart

N’oubliez pas la fête des mères et le vote pour les europeennes

Maxime
Invité
Maxime

Super belles photos