Déserts, rencontres et ville sainte

Déserts, rencontres et ville sainte

Après les montagnes, place au désert ! Nous arrivons à Kashan ! On passe la nuit dans un ancien château où un couple Néérlando-Thailandais est installé. Ils font la route depuis la Thaïlande !

A droite les néérlando-thailandais, à gauche... Bah nous

 

Nous connaissons bien Kashan, pour y avoir passé quelques nuits en 2016. Mais c’est avec plaisir que nous redécouvrons sa mosquée et ses petites rues ou l’on se perd facilement.

 

 

Nous profitons du 4×4 pour faire quelque chose que nous n’avions pas fait lors de notre première visite : un petit tour dans le désert voisin du Maranjab. Après une première nuit très, très venteuse, la journée suivante est très calme et ensoleillée.

Arrive alors un couple de français, Cristina et Alexis, qui voyagent avec Zoulou, leur chien ! Enfin c’est plutôt Zoulou qui voyage avec Cristina et Alexis. Au programme : petit tour dans les dunes, lac salé et séance photo avec les dromadaires. On a de la chance de profiter d’une journée sans vent, on ne mange pas trop de sable.

Essai n°2754 pour la photo sautée !

 

Le retour est un peu plus difficile pour nos amis : le vent de la veille a envoyé du sable sur la piste, ils se retrouvent enlisés… Heureusement plus de peur que de mal ils s’en sortent sans trop de casse.

Pendant que certains poussent nous on prend des photos




Nous repassons à Kashan pour refaire le plein de nourriture, eau et carburant, quand nous sommes interrompus par Mahrla qui nous invite chez ses parents pour le dejeuner. Sauf qu’on vient juste de pic-niquer, on accepte l’invitaion pour un simple un thé, mais c’est peine perdue, les plats sont servis un peu plus tard, et notre résistance face à leur gentillesse n’est que vaine, nous déjeunons de nouveau ! Au menu, un dizzi, il s’agit d’un plat un sauce avec de la viande de mouton et des pois chiches. Particularité, on pillonne la viande.

 

Nous reprenons notre route vers Garmeh. C’est un petit oasis au milieu du désert, alimenté par une source. Dans le village les murs sont fait avec de la boue séchée, et les nombreux palmiers donnent un petit côté tropical au lieu.

 

 

 

 

 

 

 

Au soir, nous nous rendons dans un café (ou plutôt dans l’unique café) où le propriétaire nous fait une petite démonstration de poésie chantée avec un daf, un genre de grand tambourin.

 

Sur le retour nous avons un arrêt marquant : le village de Kharanaq. Il y a un superbe caravanserail très bien conservé. Derrière, la vieille ville n’est plus habitée mais invite à l’exploration avec ses rues étroites et ses nombreux bâtiments.

Le caravanserail de Kharanaq
La vieille ville

 

Notre route nous fait passer par Yazd, une autre ville que nous avions visités en 2016. C’est un bon sentiment pour nous de revoir les wind towers depuis les toits de la ville. Nous profitons également de passer dans une grande ville pour faire quelques menues réparations sur la Bajmobile (oui on a trouvé un nom, on vous l’avait pas dit?)

Quel bel homme

 

Nous visitons également Meymand : c’est un petit village troglodyte encore habité, et lors de notre visite nous sommes assaillis d’une dizaine d’enfants un peu trop foufous !

 

Puis nous partons à Kerman. Nous y retrouvons Cristina, Alexis et Zoulou pour une soirée au coin du feu, et visitons la ville et son bazar le lendemain. Nos route se séparent, pour de bon cette fois : ils s’en vont enfin vers le sud, et l’île de Qeshm, alors que nous repartons vers le nord, direction Mashad.

 

Mais avant nous faisons un détour vers quelques spots non loin de là ; Mahan, avec le mausolée d’un Shah mort en 1431, et la citadelle de Rayen, très bien conservée.

 

Une fois ici nous ne sommes plus qu’à 100km de Bam, et de sa citadelle. Nous décidons de faire le détour. C’est sous un soleil de plomb que nous la visitons. Elle a été détruite en 2003 par un séisme, qui a fait 31000 morts dans la ville de Bam, et elle est encore en phase de reconstruction.

 

 

Nous comptons traverser le désert du Lut pour nous rendre à Mashad, dans le nord. Sa particularité vient des nombreux « kaluts », des plus ou moins grandes montagnes/falaises à pic, ambiance ouest américain assurée.

 

C’est l’endroit le plus chaud du monde. Une température record de 70,2°C y a été enregistrée dans un endroit reculé de ce désert. Pour nous ça n’ira pas plus loin que 42° à l’ombre…

Notre désir de traverser le désert par la route est coupé court : la route est bloquée, elle a été localement emportée par des innondations. Malgrè le 4×4, impossible de contourner, les bas côté sous plus que boueux et en cas d’enlisement, aucune voiture ne circule.

 

Nous faisons donc demi-tour, refaisons un petit tour dans le désert et repassons par Kerman pour rattraper la route de Mashad.

 

 

Prochain arrêt à Neyband. Un petit village entouré de palmiers et d’orangers. Il y fait très chaud (plus de 35° lors de notre passage) nous évitons donc les sources chaudes !

Caravansérail sur la route de Neyband

 

Alors que nous sommes sur le point de repartir, nous sommes à nouveau invités pour le déjeuner, et même pour la sieste. Une pause fraîcheur qui fait du bien !

 

Après notre nuit sur la route de Mashhad, la police vient à notre rencontre à 8h30 alors que nous venons juste de nous lever. 5 hommes armés sortent de la voiture, contrôlent les passeports et nous disent que le coin est dangereux, et qu’il ne faut pas rester là. Ils nous parlent de terroristes, mais il s’agit plus vraisemblablement de traficants de drogues.

 

Une fois à Mashhad, nous voulons réparer le auvent qui nous a lâché. Un petit tour chez Toyota pour récupérer quelques pièces d’entretien, et le manager nous trouve une solution pour le auvent.

 

Nous visitons le site le plus saint d’Iran : le mausolée de l’Imam Reza, le 8ème Imam selon l’Islam Chiite. Il comporte plusieurs grande place et mosquées, mais nous ne pouvons pas rentrer dans le mausolée lui-même : l’endroit est réservé aux musulmans.

 

Après Mashhad nous dormons en périphérie de la ville. Une fois de plus nous sommes réveillés par la police, mais cette fois à 6h30 du matin ! Cette fois il y aurait des problèmes de délinquance dans le coin…

Matinaux mais sympas !

 

L’un des policiers, Hossein, reviendra juste après notre petit déjeuner pour nous inviter chez lui, nous faire visiter la tombe du poète Ferdosi et nous passons la soirée chez ses parents à proximité de Qouchan.

Visite également d'un champ de safran...
... et des jolis paysages avoisinants

Nous retournons à Qouchan pour faire le plein de carburant, d’eau et de provisions avant de traverser la frontière le lendemain. Nous retrouvons un groupe d’étudiants rencontrés la veille, qui nous avaient invités pour le dîner mais nous étions déjà invités chez Hossein. Nous prenons donc le déjeuner avec eux ! Enfin pas tous, pour certain c’est Ramadan.

 

C’est encore une nouvelle expérience de l’hospitalité incroyable des iraniens, oui on se répète peut être mais on insistera jamais assez sur cette spontanéité et la générosité de l’accueil.  On a encore été incroyablement reçus, on a pu échanger sur certains sujets intéressants et sur la vision que chacun avait du pays de l’autre.

Demain matin, une nouvelle page va s’ouvrir avec notre entrée pour un court séjour au Turkménistan. Mais avant ça une dernière photo d’Iran :

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
Véronique GuntherHosseinMaximeregine bajartA&M Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Véronique Gunther
Invité
Véronique Gunther

Et que pensent les iraniens de leur pays ? Vu l’image que les politiques en ont ici, je suis curieuse de savoir comment ils le vivent. Magnifiques photos !

Hossein
Invité
Hossein

Bonjour
J’étais très heureux de voir un couple jeune et sympathique
J’espère revoir mon pays dans un proche avenir

Maxime
Invité
Maxime

Tu as changé de coiffure Leslie ?

regine bajart
Invité
regine bajart

Les photos sont gigantesques, et magiques, vos commentaires nous amènent un peu de l’ambiance vécue durant votre séjour.
Au fond il faut peu pour faire plaisir et rendre l’autre heureux, quel merveilleux partage !
Bonne route pour votre nouvelle destination, à très vite.
gros bisous

A&M
Invité
A&M

Incroyable, à chaque article que vous postez sur l’Iran on a vraiment envie de découvrir cette hospitalité culturelle…en plus les plats doivent être délicieux ! A quand le départ pour le Turkmenistan ?